«Pourquoi justement dans notre famille?»

Sommes-nous donc différents? Avons-nous fait quelque chose de travers? Pourquoi tous mes amies et amis ont des familles «intactes» et nous, nous portons un tel destin? Pourtant, ce n'est pas juste! 

Cela ne se trouve pas à nous. Nous ne sommes pas moins «normaux» que d’autres. Nous sommes simplement spéciaux.
Clairement je souhaite parfois avoir la vie simple de ma voisine de pupitre, qui n'a que quelques soucis et pour qui la vie se déroule comme dans un livre d'images sans soucis. Mais, d'autre part, j'ai appris quelque chose sur ce monde qui lui restera peut-être toujours inconnu.
J'ai appris à éprouver la douleur profonde et à en venir à bout. J'ai appris à m'écouter et sais ce qui me fait du bien, si je me retrouve dans un trou. Je connaissais beaucoup de gens, mais maintenant, je sais qui sont mes vrais amis. Madame «Rayon de soleil» ne l'apprendra jamais, peut-être, sera-t-elle toujours déçue et ne saura jamais comment elle peut se retrouver. 

Maintenant, je ne veux pas dire que je suis reconnaissant que mon papa se soit pris la vie. Mais je l'ai accepté et ai appris beaucoup de choses de cela. Je porte en moi beaucoup de tristesse, mais aussi de nouveau de bons moments. Si je me trouve, par exemple, après une randonnée sur la pointe de la montagne avec le vent qui siffle dans mes oreilles, je regarde dans le ciel et pense: «Salut, Papa! Regarde qui je suis devenu! N'es-tu pas fier?» Et alors, je verse une larme et lui souris.

by keep_smile

«Où est mon père maintenant?»

Pourtant il ne peut pas simplement partir? Est-ce qu'il peut encore me protéger de là où il est? Est-il maintenant mon ange gardien? Peut-être dans l’autre monde, peut-il parler de ses problèmes et s’ouvrir …

A-t-il vu la lumière dans cette autre vie qu'il a récemment choisie? Tous ceux qui ont déjà été à ce point décrivent toujours cette lumière claire et belle et comme cela doit être beau de s'y retrouver.

A-t-il senti une libération? Une libération réelle? Tu ne peux pas être parti pour toujours, plus d'étreinte de ta part …
Pour une dernière visite, un dernier téléphone, un dernier enlacement, un baiser, je donnerais tout ...
Je dois apprendre à accepter ta décision! Autant de questions qui resteront toujours sans réponse, mais ensemble, nous pouvons nous aider à surmonter cette grande perte et douleur.

by andi

«Pourquoi nous a-t-il fait cela?»

Je me suis déjà posé la question un million de fois et les réponses sont toujours différentes … non, non je n'ai pas trouvé la réponse que me paraît juste. Pourtant, cela aurait pu se passer autrement, peut-être a-t-il pensé à ceci ou cela peut-être se sentait-il comme ci ou comme ça, au final nous ne saurons jamais vraiment pourquoi … Jamais.

Je me demande aussi s'il n'a pas du tout pensé à nous? Il n’a pas pu imaginer comment se serait douloureux pour nous? Combien il nous manquerait? Que nous avions encore besoin de lui? Je pense: «Papa, tu ne peux pas simplement me laisser ici, tout seul sous la pluie», «Tu ne m'as même pas encore appris à conduire», «Tu ne sais pas encore quelle profession j'exercerai plus tard», «Tu n'as pas fait la connaissance de mon ami». Pourtant, tu ne peux pas t'en aller simplement ainsi pour toujours? Et tout de même, c'est arrivé ainsi, il part, et personne ne pourra jamais dire exactement, pourquoi. Mais je suis sûr, il avait ses raisons.

by keep_smile

 

 

«Suis-je responsable de son suicide?»

A ce propos il me vient à l'esprit que j'ai toujours cru que j'aurais pu l'en empêcher, faire quelque chose. J'aurais encore pu dire quelque chose à un moment précis, réagir autrement, et donc, si j'avais ………… stop! 

Ce n'est pas ma faute si une personne proche de moi s'est pris la vie. C'était sa décision, pas la mienne. Clairement les survivants en portent maintenant toutes les conséquences, mais tout de même: ce n'était pas notre décision, donc nous n'en sommes pas non plus responsables. Je ne suis pas coupable.
Il est lourd de considérer si objectivement une situation si tragique. Mais si je ne le fais pas et me fais éternellement encore des reproches, je n'aide personne, et au final, je veux pouvoir apprendre à accepter la chose.

by keep_smile

«Comment continuer?»

Les innombrables fois où je me posais cette question – et tout autant de fois où j'en suis désespéré. Comment continuer??? Oui dis moi comment donc continuer?

Avec le suicide de mon père mon monde s'écroulait. Tout était profondément noir, et je ne savais pas plus loin. Comment je pourrais vivre à nouveau normalement, rire, être heureux? Cela n'avait plus aucun sens.
Mais les minutes passaient, et les heures: sans sommeil, sans calme, avec une douleur intense. Mais elles passaient, les unes après les autres, lentement, très lentement faisant défiler les jours …
Qu'importe quand finissait alors l'enterrement, j'avais lu toutes les lettres de condoléances. Alors, le silence, et au plus profond de moi, soudain, un vide. Tous continuaient à vivre leur vie normalement. Je voyais, comment mes amies et amis continuaient sagement l'université ou allaient au travail, se plaignaient d'une blessure de sport ou passaient tous les après-midis à faire du shopping.
Et en plein milieu, j'étais là, comme sur une île. Personne ne pouvait me comprendre, et je ne pouvais pas encore exactement comprendre qui s'était passé là. A l'intérieur j'étais comme paralysé.
Alors, nous allions bientôt partir en vacances, et je pouvais prendre un peu de distance avec toute l'affaire. Cela m'aidait énormément bien que l’on emporte toujours ses sentiments avec soi.
Je retrouvais le chemin de ma vie normale pendant que je me laissais le temps à la réflexion, à être triste, et pour redéfinir à nouveau mon tout petit monde.

by keep_smile

 
Continuer »